La littératie médiatique et numérique, enjeu majeur pour notre société

Suisse numérique. Les compétences médiatiques et numériques font aujourd’hui partie de la culture générale. Cependant, l’école et les institutions de formation peinent à assurer cette formation de base à tous et à toutes, tandis que les inégalités sociales dans les usages du numérique ne se réduisent pas. Que faire? Trois mesures sont proposées pour y remédier. Former des formateurs et des formatrices en nombre pour dispenser la formation initiale et continue en pédagogie des médias et TIC à l’ensemble du corps enseignant (dizaines de milliers). Créer un réseau de centres de proximité pour répondre aux besoins de la population. Former des médiateurs et des médiatrices numériques qualifié-e-s pour accompagner différents publics. Continuer la lecture de « La littératie médiatique et numérique, enjeu majeur pour notre société »

Economie numérique: quelle place pour les seniors?

Les organisations patronales comptent faire face à la pénurie de main d’oeuvre en maintenant les seniors au travail. Le besoin de développer et de renforcer la formation continue dans le domaine du numérique n’est que rarement évoqué. Cependant, les statistiques montrent que les seniors manquent plus que d’autres catégories de la population des compétences numériques aujourd’hui indispensables à la vie professionnelle. Continuer la lecture de « Economie numérique: quelle place pour les seniors? »

Emploi: TIC et automation, les enjeux de la formation

L’automatisation pourrait faire disparaître 50% des emplois en Suisse au cours des prochaines années. L’école et les institutions de formation sont-elles prêtes à relever ce défi? Continuer la lecture de « Emploi: TIC et automation, les enjeux de la formation »

Industrie 4.0: le défi des compétences

Les industriels suisses des machines, équipements électriques et des métaux veulent réaliser l’intégration numérique complète de la production. Trouveront-ils le personnel dont ils ont besoin? Continuer la lecture de « Industrie 4.0: le défi des compétences »